Article précédent
Toutes nos activités réunies sous le même toit

Dream & Consider

« Waouh, on va faire un jeu télévisé !»

Big Bounce, un projet de rêve pour EndemolShine

Article suivant

ELI Play conçoit et livre le parc de trampolines de Big Bounce (RTL)

Ils sont assis côte à côte : René van de Ven, le directeur d’ELI Play Pays-Bas, parle sur un ton calme et résolu, tandis que Bartek est tout sourire. « Vous savez comment nous est venue l’idée du parcours pour Endemol ? », demande René, qui poursuit sans même attendre une réponse. « En regardant des jeux vidéo ! Des jeux des années 1990 comme Super Mario. C’est une formidable source d’inspiration ! ».

Blocage

Retour en juin 2017. Endemol Shine (le nom officiel du groupe hollandais depuis quelques années) a un problème. Il a imaginé aux Pays-Bas un nouveau concept de jeu télévisé. Une course contre la montre au milieu de trampolines et d’autres engins : Big Bounce. Mais les choses ne se passent pas bien avec le partenaire qui doit lui fournir les équipements. Une bande‑annonce du show télévisé a déjà été présentée lors d’un salon international de contenus audiovisuels à Cannes. La mise en œuvre du parcours s’avère toutefois extrêmement coûteuse.

La solution miracle

La filiale d’Endemol en Allemagne, qui gère de plus gros budgets, et la chaîne allemande RTL sont intéressés par le projet. Seul hic : tous deux trouvent le parcours proposé par le concurrent d’ELI Play « monotone » et son design trop peu ambitieux. Que faire ? Il faut trouver un nouveau partenaire capable de mieux répondre aux attentes. Le temps presse car les premiers épisodes du nouveau jeu télévisé doivent être tournés en novembre. Alors qu’ils recherchent la solution miracle, Endemol et RTL croisent le chemin de Superfly, qui exploite d’audacieux parcs de trampolines en Allemagne. Superfly fait confiance à ELI Play pour ses équipements. Un coup de téléphone plus tard, ELI Play est dans la boucle.

Mission impossible

Le défi est de taille. Il est demandé à ELI Play de proposer rapidement une solution attractive et relativement peu coûteuse. Bartek, le directeur créatif, saute de joie au plafond. Il n’a qu’une seule envie : démarrer ! René, le directeur d’ELI Play, garde la tête froide car « s’il s’agit d’une belle opportunité, nous voulions parler d’égal à égal à la table des négociations. Faire en sorte que les intérêts de part et d’autre soient respectés ». Dès le début, la pression est intense. En trois semaines, le concept et le montage financier doivent être prêts. Bref, une mission quasi-impossible.

Au travail !

ELI Play ne se démonte pas. L’entreprise dispose de ses propres équipes de conception et de production, et peut donc faire preuve d’une grande réactivité. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, 25 éléments différents sont créés sur papier, permettant de composer un parcours original. « Nous avons montré ce projet en guise d’exemple et Endemol a tout de suite été très enthousiaste », raconte René.

Un parcours monté en 8 jours

Le deuxième obstacle ne tarde pas à se faire jour. Endemol veut tester le parcours dès octobre 2017. Tout doit donc être fabriqué en quelques mois. « Les journées ont été longues et les nuits courtes », s’amuse Bartek, mais les équipements sont prêts à temps. Il faut ensuite 8 jours pour assembler le gigantesque parcours, d’une taille comparable à celle d’un parc d’attractions pour adultes. Et 3 jours pour le transporter. Un travail de titan ! La logistique est telle que les coûts s’envolent, faisant craindre à ELI Play une déroute financière. Mais là aussi, l’entreprise fait preuve de créativité. Le parcours est vendu à Endemol pour la durée des tournages, puis racheté par son fabricant. Ainsi devenu propriétaire, ELI Play peut désormais louer son parcours pour de nouveaux jeux télévisés ailleurs dans le monde.

Du jamais vu

Il est vrai que le concept développé pour Big Bounce est totalement novateur : il s’agit d’un espace de loisirs comme on n’en a jamais vu. Le saut en trampoline est traditionnellement vertical. Mais dans cet espace de jeu d’un genre nouveau, les participants donnent l’impression de sauter à l’horizontale. Et les dénivellations sont importantes, ce qui confère une dynamique particulière au parcours. Bartek : « Le concept a toutes les chances de devenir un énorme succès, à l’image du parcours Ninja Warrior ».

Ce parcours ressemble-t-il à celui du nouveau jeu télévisé ? « En termes de dynamique, oui », assure René. « Mais le parcours Ninja Warrior est plutôt destiné à des athlètes. Celui du show télévisé a été conçu pour un large public. Car parmi les participants, il y a à la fois des adolescents et des sexagénaires. Pour l’emporter dans Big Bounce, il ne suffit pas d’avoir une bonne condition physique. Il faut surtout être futé et faire preuve d’habileté ». Le gagnant empoche 100.000 euros. Une sacrée somme !

Le parcours Big Bounce est un concept totalement novateur. Un espace de loisirs comme on n’en jamais vu.

Bartek Kusztal

Testé par des freerunners

ELI Play a donc gagné son pari. Un directeur de projet a été embauché et une équipe a pu être libérée en interne pour gérer la mission. Tous les éléments du parcours ont été fabriqués à Eindhoven (sud des Pays-Bas), dans l’ancien bâtiment d’ELI Play toujours vide. « Un coup de chance », note René. Le parcours a été produit en 18 (!) semaines et abondamment testé par des freerunners aguerris, qui aiment sauter d’un mur à l’autre quand ils ont du temps libre. Pour éviter que l’équipe ne perde trop de temps lors de l’assemblage, tous les éléments ont été montés sur 53 (!) camions surbaissés et directement transportés dans les studios d’Endemol à Breda (sud des Pays-Bas).

Un ajout intéressant pour les parcs de trampolines

Vous vous demandez peut-être ce qu’apporte le nouveau concept aux clients d’ELI Play qui exploitent des parcs de trampolines ordinaires. Car Big Bounce relève de la catégorie des sports extrêmes. Ce genre d’équipements est-il sûr pour les visiteurs habituels d’un parc de trampolines ? La réponse est oui. Certes, quelques aménagements sont à l’étude pour intégrer le concept avec toute la sécurité voulue dans l’offre trampolines d’ELI Play, mais les clients pourront bientôt ajouter un parcours Big Bounce à leur parc. René : « Nous nous attendons à une forte demande dès que le jeu passera à la télévision ».

Le concept Big Bounce sera décliné avec toute la sécurité voulue pour intégrer notre offre trampolines. Les clients pourront bientôt ajouter ce parcours original à leur parc.

René van de Ven

Noblesse oblige

Le premier épisode de Big Bounce a été diffusé le 26 janvier 2018 sur la chaîne allemande RTL. Nul doute qu’il offrira une grande visibilité à ELI Play. Et qu’il sera synonyme de croissance pour le fabricant hollandais, toujours plus de croissance. « Nous sommes actuellement le leader européen du secteur, alors noblesse oblige », confie René. Big Bounce a dynamité l’innovation au sein de l’entreprise. « Les idées fusent de toutes parts ».

Et au fait, Endemol s’est-il montré satisfait ? Non. Pas satisfait… Ébloui. Mission accomplie !


Loading page...